Yoga chinois

 

Le yoga chinois (Kung Fu) est avant tout une pratique de prise de conscience, d’entraînement ou de discipline intérieure qui conduit à la maîtrise de soi, à la régulation de l’énergie vitale, à la concentration.

Par opposition aux styles externes ou WAI CHIA, particulièrement orientés vers le combat, ce sont les styles internes ou NEI CHIA qui nous intéressent ici.  Les styles internes du Kung Fu sont des techniques qui visent, avant tout, au contrôle de l’énergie subtile du CHI  et à l’harmonisation du corps et de l’esprit.

Ses alternances de contractions et de décontractions suivies et précédées de respirations profondes constituent, entre autres, une technique curative et préventive particulièrement efficace dans un grand nombre d’affections rhumatismales, arthritiques, arthrosiques.  De plus, l’une de ses particularités est la fixation du calcium sur les os.  C’est dire combien cette technique curative et préventive est une précieuse alliée dans les cas d’ostéoporose.

Les contractions-décontractions améliorent l’irrigation sanguine des cellules et favorisent l’élimination des toxines accumulées au niveau des articulations ou des masses musculaires.  Elles provoquent un réchauffement interne des tissus et accélèrent les échanges cellulaires.

Le yoga Kung Fu (NEI CHIA) constitue une des plus anciennes techniques de régénération et de lutte contre le vieillissement.  Ses contractions ont un effet de tonification et d’automassage sur les organes internes. Il apporte au corps et à l’esprit la détente propice au recueillement, favorise l’énergie physique et psychique indispensable à la concentration et prépare à la méditation.  En lui-même, il constitue déjà une forme de méditation active, aisément accessible à toutes les personnes qui ne sont pas suffisamment préparées à d’autres formes de méditation.

Professeure:   Odette Rousseau

Laisser un commentaire