Historique

Dans l’historique du Centre de yoga de Sainte-Foy,  nous reconnaissons six périodes significatives :

  • 1963-1968 (5 ans), période pionnière;
  • 1968-1976 (9 ans), période de consolidation et d’expansion;
  • 1976-1989 (13 ans), période de l’âge d’or;
  • 1990-1996 (6 ans), période de décroissance et de crise;
  • 1996-2000 (5ans), période de renaissance;
  • 2001-2010 (10 ans), période de modernité et de spiritualité.

De la période pionnière (1963-1968), nous retenons la grande détermination de la fondatrice  Huguette Crète-Charbonneau dont l’enseignement s’inspirait de Vishnu Devananda. Le Centre  démarre modestement dans deux paroisses de Sainte-Foy.

Les années de consolidation et d’expansion (1968-1976) s’amorcent alors que la popularité du yoga est présente dans plusieurs paroisses. La Ville de Sainte-Foy nous fournit des locaux temporaires à la Maison-Routhier et par la suite à l’édifice Bégon à Sainte-Foy.

Puis  arrive la période de l’âge d’or  (1976-1989).  C’est à ce moment que la Ville de Sainte-Foy fournit des locaux spacieux situés au 844, rue Paradis. À partir de 1983, c’est le début de l’autogestion avec l’Association des élèves du Centre de yoga de Sainte-Foy et la formation d’un comité exécutif. À compter de 1987 s’ajouteront au yoga des cours de PRH (formation personnelle), méditation, Bertherat, Taï Chi.   Au cours des années 1986 à 1989, la Ville de Sainte-Foy coupe dans les  loisirs et les inscriptions déclinent. Malgré tout, cette période se termine de façon positive et nous avons d’importants profits.

Ensuite nous entrons dans la période de  décroissance et crise (1990-1996). Celle-ci est marquée par de multiples contraintes : parmi notre clientèle, au moins 90% des élèves doivent être résidents de Sainte-Foy ;  la Ville diminue ses subventions et exige des redevances. À cela s’ajoute  une baisse de clientèle. Nous  sommes alors dans l’obligation d’annuler certains cours. Malgré toutes ces embûches, à compter de 1991,  nous commençons à offrir une session de printemps suivie de l’École buissonnière (été1993).

Le départ de la très appréciée directrice et professeure, Huguette Crète-Charbonneau, nous privera d’une partie de la clientèle. Mais  survient alors une baisse et/ou un arrêt des cours de yoga dans les paroisses, ce qui, à notre grande satisfaction, redirige des élèves chez-nous. De1993 à 1995,  de nouveaux professeurs se joignent à l’équipe et nous offrons un atelier avec une invitée spéciale (Mahadevi), de l’organisation Sivananda. Par ailleurs, la Ville augmente les redevances pour une sixième année et la baisse des inscriptions se poursuit. L’année suivante (1996), une chute importante de la clientèle ainsi que des frais de surveillance imposés par la Ville nous forcent même à baisser les salaires de nos professeurs.  Une subvention de 5 000 $ de la Ville de Sainte-Foy nous est allouée pour payer les frais de surveillance.

Heureusement survient la période de renaissance (1996-2000), marquée par les Fêtes du 30e anniversaire, les visites de Maître Babacar Khane et l’embauche de nouveaux professeurs. À cette époque, nos relations avec la Ville de Sainte-Foy deviennent plus harmonieuses. Le Centre décide alors de faire sa propre publicité dans tous les foyers de Sainte-Foy.  Il s’ensuit alors une hausse des inscriptions et l’ajout de plusieurs cours : cela  nous permet d’atteindre un équilibre budgétaire. À la même période, nous mettons sur pied des conférences à l’automne et des ateliers à l’hiver. L’année 2000 est marquée par la venue de Willy Van Lysebeth ainsi que la célébration de notre 35e anniversaire.

C’est avec enthousiasme que nous entrons dans la période de modernité et spiritualité (2001-2010). Avec une affluence record, une augmentation significative du nombre de professeurs, l’insertion d’un cours consacré uniquement à la méditation et des visiteurs de marque (Rinpoché Khakyab, Maître Babacar Khane et Albert Low), nous sommes pleinement satisfaits. En 2004, suite à la rénovation du Centre et l’ajout d’une nouvelle salle, nous pouvons accueillir davantage d’élèves (640 à l’automne), augmenter le nombre de professeurs (16) et de cours (42 par semaine). Afin de maintenir notre notoriété et la qualité de l’enseignement du Centre, nous créons un fonds de perfectionnement à l’intention de nos professeurs. De plus, nous nous modernisons avec l’achat d’un ordinateur et la mise sur pied d’un site web. Les  activités offertes à l’École buissonnière attirent de nombreux participants. À ce moment (2005),  la salle Huguette Charbonneau est rénovée et nous  célébrons notre 40e anniversaire. Les années 2006-2007 sont marquées par la croissance de la clientèle (706 élèves à l’automne) et nos activités se multiplient : publicité dans la revue Yoga Mundo, réception d’invités de marque (Iman Omar Koné de Montréal avec une quinzaine de derviches tourneurs, visite du Cheik Zayyani avec un groupe de soufis de l’ordre Nematullahi, stage de Maître Babacar Khane). En 2008,  le 15e anniversaire de l’École buissonnière est souligné par des activités sur cinq sites de la Ville et cette même année, les conférences connaissent un vif succès. Nous assistons également aux premières initiations spirituelles d’inspiration soufie.

Au cours de 2008-2010,nous reformulons la mission du Centre et travaillons au développement de notre site web. Notre plus grande satisfaction provient de l’appréciation positive de nos élèves et de l’amélioration constante de nos services.

Laisser un commentaire